via GIPHY

Pour éviter de procrastiner, rien de tel que d’être convaincu par le sens de ses actions. Et pour cela, se poser la question du sens de ses objectifs plusieurs fois par an.

Mais combien de fois par an?
1 fois par an? Cela ressemble aux bonne résolutions dont on sait par plusieurs études qu’elle ne survivent pas au mois de février dans ¾ des cas.

Je me suis récemment intéressé à la façon dont Google définit les objectifs de chacun de ses 85 000 collaborateurs.

Voici comment cela se passe :

  • chaque collaborateur définit lui-même ses objectifs du trimestre
  • il les partage avec son équipe et ses collègues
  • Les pairs “évaluateurs” sont choisis par le collaborateur qui désigne 3 personnes.

Ce qui retient mon attention ici, c’est que ces objectifs sont partagés et trimestriels. Cela qui donne un cap, cap qui a fait l’objet de partage avec les gens pour avec qui vous bossez (donc chacun peut vous aider à les affiner si nécessaire) et les échéances sont assez brèves ce qui oblige à prioriser.

Clique sur le bouton si tu trouves cette astuce utile.

0